Le sushi au natto, la pâte de soja fermentée

Publié le : 27 mai 20223 mins de lecture

Les recettes japonaises sont très originales tant en matière de présentation qu’en termes de gout. Parmi les plus appréciés, on retrouve le sushi et le natto, deux plats très savoureux se complétant parfaitement. Dans cet article, on vous montre comment en préparer chez soi sans se faire dépanner par un chef cuisinier. 

Sushi au natto 

Vous avez ici un plat issu de deux recettes différentes, dont le sushi et le natto. Cette fameuse composition est un régal pour les papilles et particulièrement pour les amateurs de cuisines. Si le soja fermeté se présente comme un assortiment fondant, le riz avec le saumon est à son tour très exquis et un peu croquant. En gros, la réalisation consiste à bien dresser sur le même plat les sushis et le natto préalablement cuisinés.

Préparation du natto

Le natto se cuisine à partir de fèves de soja fermenté dont la plupart sont des haricots de soja. Pour cela, trempez tout d’abord l’ingrédient dans de l’eau froide pendant quelques minutes. Ensuite, le faire cuire à la vapeur ou le bouillir à l’eau. Après, vous passez à l’étape de la fermentation. Pour ce faire, il faut retirer le liquide et y ajouter du Bacillus subtil (une sorte de bactérie alimentaire). Enfin, encastez le tout dans un récipient doté de couvercle, et laissez au repos pendant une journée. Après ce délai, votre natto est prêt pour être salé et dégustée. Cependant, vous pouvez la conserver au congélateur durant environ deux semaines.

Sushi fait maison

Concevoir des sushis est un art qui se perfectionne au cours de sa vie. Voici les bases de cette recette. Dans une casserole, faites cuire 250 g de riz rond dans 250 cl d’eau froide. Portez à ébullition durant 4 à 5 minutes. Ensuite, réglez sur feux doux et continuer la coction 10 minutes de plus. Après, versez le tout dans un bol et rajouter du vinaigre de riz, du sucre et du sel et mélanger bien. Quant à la préparation du saumon, découpez-le en fine lamelle de 2 mm d’épaisseur et ajuster après la longueur de 6 cm. Malaxez ensuite le riz pour en former une boulette. La taille de l’ovale ne devrait pas dépasser la surface du poisson. Puis, assemblez les deux éléments ensemble, l’un au-dessus de l’autre. Bref, c’est tout un art. Pour que le riz ne colle pas sur vos doigts, n’oubliez surtout pas d’humidifier vos mains dans de l’eau vinaigrée.

Plan du site